Information VirusLogicielsPartenariat

Sécuriser l’écosystème des objets connectés peut sembler un cauchemar, mais c’est une nécessité.

Vous ne pouvez pas vous passer des objets connectés si vous voulez développer votre activité et ne pas les sécuriser vous rendra vulnérable (et responsable) aux piratages de données et aux cyberattaques.

Les entreprises ont appris l’importance de la sécurité des objets connectés au cours de la dernière décennie.

En 2014, par exemple, le projet nucléaire Iranien a été piraté à l’aide d’un logiciel informatique malveillant appelé STUXNET. L’attaque visait à saboter les installations d’enrichissement d’uranium en Iran en ciblant des automates chargés d’extraire des matières nucléaires.

Début 2018, avec Cambridge Analytica qui a piraté des millions de comptes Facebook pour manipuler les électeurs Américains.

Plus récemment, un casino a été piraté à l’aide d’un thermomètre dans son aquarium, connecté à son réseau intranet.

En fait, une recherche rapide sur Internet vous dira que la plupart des gens sont préoccupés par les cyberattaques sur leurs appareils intelligents et craignent qu’ils perdront des informations personnelles et de l’argent en conséquence.


Comment protégez-vous votre entreprise ?

Si vous cherchez à protéger le réseau de votre entreprise contre les risques, voici 5 façons que vous trouverez utiles.

Mettez les appareils connectés dans un réseau qui leur est propre :

Adoptez une approche proactive et segmentez tous les périphériques connectés derrière un pare-feu. Ensuite, bloquez le trafic entrant afin que les personnes à l’intérieur de votre réseau ne puissent pas vous attaquer.

Utilisez l’authentification multifacteur pour protéger vos mots de passe :

Évitez d’utiliser des mots courants comme mots de passe. Au lieu de cela, concentrez-vous sur des mots de passe plus longs qui peuvent être difficiles à deviner, mais faciles à mémoriser. Les pirates informatiques utilisant une attaque par dictionnaire doivent passer plus de temps sur des mots de passe combinatoires plus longs.

Si possible, utilisez une authentification multi-facteurs impliquant des données biométriques ou un autre périphérique recevant un code de deuxième niveau afin d’ajouter une couche de sécurité supplémentaire pour que les pirates perdent leur temps.


N’oubliez pas de désactiver les fonctionnalités lorsque vous ne les utilisez pas :

Lorsque vous n’utilisez pas un appareil, n’oubliez pas de l’éteindre. De cette façon, vous vous protégerez mieux.

En fait, si quelque chose n’a pas besoin de connexion, assurez-vous qu’il ne se connecte pas du tout à votre réseau. Par exemple, un grand téléviseur LCD dans l’entrée principale qui affiche simplement le logo de votre entreprise n’a pas besoin d’être connecté du tout. Il peut exécuter l’image à partir d’un CD ou d’une clé USB.

Fermez les connexions WiFi automatiques :

Un certain nombre de périphériques connectés sont programmés pour se connecter automatiquement à un réseau suffisamment puissant, généralement un SSID non protégé par mot de passe.

Afin de préserver la sécurité de votre écosystème connecté, il est conseillé de s’assurer que cela n’est pas autorisé par votre réseau ou vos appareils. Un réseau WiFi ouvert peut faire beaucoup de mal, c’est presque comme un coffre-fort ouvert dans une banque sans gardien ni personnel pour surveiller les «visiteurs».

Toujours mettre à jour votre firmware et votre logiciel :

Vous mettez à jour le système d’exploitation de votre téléphone dès qu’un nouveau est disponible, alors pourquoi ne mettez-vous pas à jour vos appareils connectés ?

Si vos périphériques connectés ne prennent pas en charge les mises à jour de microprogrammes et de logiciels, remplacez-les par des périphériques compatibles. Assurez-vous qu’ils sont toujours mis à jour et corrigés afin de vous protéger contre tout ver ou hack les plus récents ou les plus populaires.

source: A.HAUFFMANN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *